Loos en Gohelle et Harnes

Suite de notre visite dans le Nord

Après Lens, direction Loos en Gohelle, petite ville a 5 kms.

Tout d’abord, chercher un restaurant, suite au conseil d’une gentille coiffeuse qui ouvrait son magasin, nous rentrons dans un restaurant, un peu routier un peu bistrot un peu vieillot. Et bien nous nous sommes régalé et beaucoup trop mangé…encore. Et la réputation des frites du Nord n’est pas surfaite.

Le propriétaire serveur cuisinier, super gentil, nous a indiqué qu’il fallait absolument visiter la Côte 70. Pour ma part, je n’avais jamais entendu parlé de cela.

Du 15 au 25 août 1917, 9000 canadiens et 20 000 allemands se sont battus et sont morts sur ces collines. Les allemands voulaient investir cet endroit qui dominait la région de Lens a Douai. Ils venaient de « perdre »Valmy.

L’objectif principal de cette bataille pour les troupes alliées n’était pas d’obtenir des gains territoriaux mais de fixer un maximum de troupes allemandes, leur infligeant un maximum de pertes. Au cours de cette bataille, les belligérants ont utilisé les gaz toxiques en grande quantité.

Bataille oubliée mais que Loos n’a pas oubliée

Puis direction Harnes pour voir les Lagunages

Cette ancienne fosse minière permet aujourd’hui de traiter de manière écologique les eaux usées de Harnes. Ce lagunage de 15 hectares est un petit paradis pour plus de 140 espèces animales comme les batraciens, insectes les reptiles et les oiseaux, et les espèces végétales. Un parc a été aménagé tout autour pour le plaisir des randonneurs et des familles..

Hélas comme partout, des déchets jonchent le sol. Cela fait mal de voir que certains ne respectent rien et surtout pas la nature qui nous donne tant . De ce lagunage nous pouvons allez jusqu’au bois de Florimond et longer le Canal de Lens sur le Chemin de halage. Balade a faire un jour en vélo pourquoi pas.

Dernière visite du jour : Les terrils

Nous avions prévu de monter au sommet, mais nous avons abandonné, une chaleur terrible, lourde, et après le repas du midi, pas encore digéré, trop dur, nous avons joué les fainéants .

L’origine des terrils est, bien sur, les mines de charbons. Loos en Gohelle possède le plus haut d’Europe, 110 m, et bénéficie aujourd’hui d’une grande richesse végétale et animale. Cela revitalise aussi la région grâce aux nombreux touristes et randonneurs.

Suite à venir, si vous le voulez bien, Roubaix

Un commentaire sur “Loos en Gohelle et Harnes

Répondre à Annaig ORVEN Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s