Roubaix

Suite de notre visite dans les Hauts de France

Aujourd’hui Roubaix

La Piscine  Art Déco a été bâtie entre  1927 et 1932 selon les désirs de Jean Baptiste Lebas, maire de Roubaix, et sur les plans de l’architecte lillois Albert Baert (1863-1951). Aujourd’hui inscrite au patrimoine du XXe siècle, cette piscine offrait à l’époque un service sportif et hygiénique de grande qualité, principalement pour le monde ouvrier qui ne possédait pas chez lui de douche.

En octobre 1932, à l’ouverture, la piscine apparaît alors comme un programme politique et social. En effet, par la beauté et l’efficacité du lieu, il y a naissance d’un rationalisme théâtral.

La piscine est conçue comme un sanctuaire de l’hygiénisme en réponse aux difficiles de vie des populations ouvrières.

En raison de la fragilité de sa voûte, la piscine ferme ses portes en 1985, au grand regret des Roubaisiens très attachés à ce lieu. Elle a ensuite subi de nombreuses dégradations

En mai 1994, un projet de réhabilitation émergea et il fut décidé un projet culturel et solidaire. Ce projet devait respecter l’âme et l’histoire du site. Les travaux débutèrent en janvier 1998. Ils s’achevèrent à l’automne 2001, préparant le monument à une nouvelle vie…

De la rue, on ne voit qu’un grand mur de briques, ancienne façade d’une usine de textiles, comme il en existait beaucoup sur Roubaix.

Ensuite c’est une merveille de rénovation, de beaux-arts, de statues, de mosaïque tout ceci autour d’un bassin de 40 mètres de long. J’ai peine à faire une sélection de photos, car j’en mettrai bien 50…

D’autres salles nous ont permis de voir des expositions, statues toujours, peintures.

Une exposition sur Marcel Gromaire, dont je n’avais jamais entendu parler !!,

Entre autres sur « L’abolition de l’esclavage » sur la Piscine et sur une technique que je ne connaissais pas non plus « Les Eaux Fortes » qui m’a passionnée. Pas pris de photos,

« L’eau-forte est un procédé de gravure en taille-douce sur une plaque métallique à l’aide d’un mordant chimique (un acide). L’artiste utilisant l’eau-forte est appelé aquafortiste. À l’origine, l’eau-forte était le nom donné à l’acide nitrique. » (wikipédia)

Il faut que j’aille voir une démonstration un jour, si je trouve.

Une exposition aussi de Sophie Hong, sur des tableaux et vêtements en soie « Des feuilles du Muriers le temps fait des robes de soie ». J’ai apprécié modérément, pour moi c’est du snobisme très cher…mais chacun ses gouts heureusement.

Quelques photos

2 commentaires sur “Roubaix

Répondre à Michelle PONCINET Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s