La Diagonale du Vide

Je me suis laissée tenter pas un article sur un livre de marche et découverte de la France « profonde »

Mathieu Mouillet a décidé de traverser la France en diagonale, c’est à dire des Ardennes au Pays Basque.

Son blog

Si vous avez lu déjà quelques articles sur mon blog vous savez que j essaie..je dois bien dire..j’essaie de faire le Chemin de Compostelle.

En 2018, arrêt forcé à Chablis pour cause d’ampoules sous les pieds sur infectées, plus d’un mois pour guérir, mais cela nous permis de rencontrer un couple formidable, donc restons positifs.

En 2019, arrêt forcé à Retournac, à une étape du Puy en Velay, pour cause de périostite. 2 mois pour guérir.

En 2020, impossible de repartir en mai comme prévu, les hébergements sont fermés…quand cela ne veut pas..rien à faire..mais je l’aurai un jour, je l’aurai mon Chemin.

Tout cela pour vous parler de ce livre.

Un petit bijou de bonne humeur, de rencontres, d’espoir dans notre si belle France et dans l’être humain en général .

Rien qu’à le lire, j’ai les pieds qui me démangent de repartir, mon esprit revoit les paysages et les plaisirs de belles rencontres

Je vous donne simplement de petits extraits

« Je suis venu voir le lever du soleil, contempler la mer de nuages qui enveloppe la campagne. Et tout est là, un petit moment d’éternité, un moment que l’on oublie jamais «

« Assis à l’ombre de la fraîcheur des pierres, je profite de la douceur de vivre qui règne ici. La foule est un spectacle » (a Vezelay) »

« La prochaine fois que je viendrai au monde, je transcrirai chaque minutes dès le début. Je n’en consommerai pas une seule sans réfléchir d’abord »

« A quoi bon la destination, seul le Chemin compte »

« Les seules limites sont celles que l’on s’impose. Tous les chemins mènent à soi, encore faut il oser les suivre «

« La marche est une méditation, en mettant un pied devant l’autre, je me rapproche de moi même «

Cela me fait repenser à une autre lecture alors que je faisais une rando dans les Pyrénées…marcher et méditer, il faut que je retrouve ce livre..

« Quand je marche, je sens plus que je pense, la marche est une méditation en action… » tout à fait ce que je ressens

« Le simple fait de mettre un pied devant l’autre, mon plaisir de la marche se résume à ça «

« Il en va de la vie comme des voyages, la destination compte moins que le Chemin qui y mène.

Je ne vais pas vous faire tout le livre..c’est un petit bijou de rencontres, de vraies rencontres, avec de vrais personnes, je devrais dire de personnages, de la vrai vie..moquée souvent par une certaine « élite « ou qui se croit « élite ».

Rien qu’à lire, j’ai envie de remettre mes chaussures..vivement le printemps prochain que je continue mon Chemin..avant cela ne sera que de petites randos..

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout

Comme il pleut..demain je commence Les Brumes de l’Apparence suite aux conseils de Katell

Katell

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s