La Tresse

Smita

Elle prend son panier de jonc tressé, ce panier que sa mère portait avant elle et qui lui donne des hauts de cœur rien qu’à le regarder, ce panier à l’odeur tenace, âcre et indélébile, qu’elle porte toute la journée comme on porte une croix, un fardeau. Ce panier, c’est son calvaire, sa malédiction. Une punition, quelque chose qu’elle a dû faire dans une vie antérieure, il faut payer, expier.

C’est son devoir, sa place dans le monde, un métier qui se transmet de mère en fille depuis des générations.

Ce que fait Smita, il n’y a pas de mot pour le décrire.

Elle ramasse la merde des autres, a mains nues, toute la journée

Guilia

Elle a parfois l’impression qu’ici le temps s’est arrêté.

Il continue sa course dehors, mais à l’intérieur de ces murs, elle se sent protégée. C’est un sentiment doux, rassurant, la certitude d’une étrange permanence des choses.

Kamal fait l’amour comme on prie, les yeux fermés, comme si sa vie en dépendait. Son corps est très doux, comme un grand pinceau, dont le seul contact la fait frissonner

Sarah

L’alarme sonne et le compte à rebours commence. Sarah est en lutte contre le temps, de l’instant où elle se lève à celui ou elle se couche. A la seconde ou elle ouvre les yeux, son cerveau s’allume comme le processeur d’un ordinateur.

Tout est planifié, organisé, anticipé. Pas d’improvisation, le rôle est appris, joué répété, chaque jour, chaque semaine, chaque mois, chaque année.

Mère de famille, cadre supérieur, working-girl, autant d’étiquettes que les magazines collent sur le dos des femmes…..comme autant de sacs qui pèsent sur leurs épaules.

———————

Ces 3 femmes ne se rencontreront jamais, et pourtant leur destin se croiseront.

Elles refuseront le sort qui leur est réservé et décideront de se battre.

Ce livre est un bel hymne a la liberté des femmes, a leurs combats pour vivre, exister. A la vie, a notre vie, nous les femmes qui, encore aujourd’hui, doivent  en faire plus que les hommes et, souvent, oublier  de vivre pour nous même.

Merci Marie pour cette découvete.

2 commentaires sur “La Tresse

  1. J ai lu ce lire ou plutôt, je l ai dévoré, impossible de le poser. Je le recommande également. Je l ai prêté à plusieurs amies qui l on beaucoup aimé également.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s