Chantilly

Depuis le temps que je voulais visiter le Château de Chantilly, c’est enfin fait.

 Il est situé dans l’Oise, dans la vallée de la Nonette, petit affluent de l’Oise, que nous avons croisé le lendemain lors de notre randonnée.

Une splendeur de château, comme nos ancêtres savaient le faire et qui fait honneur à notre si belle France.

Pendant la révolution française le domaine est mis sous séquestre et bientôt envahi par un groupe de gardes nationaux , puis transformé en prison politique.

 En 1799, il est démoli par des entrepreneurs pour récupérer les pierres.

Seuls sont épargnés le Petit Château et les Grandes Écuries.

En août 1830, à la mort du 9e et dernier prince de Condé, Louis VI Henri de Bourbon-Condé, qui passait pour être le premier propriétaire foncier de France, c’est le jeune Henri d’Orléans duc d’Aumale son petit-neveu et filleul, avant-dernier fils de Louis-Philippe Ier, qui hérite de la quasi-totalité de son énorme patrimoine, en particulier du domaine de Chantilly, du fait que le fils unique du prince, le duc d’Enghien, a été fusillé dans les fossés de Vincennes sur l’ordre de Bonaparte.

Mais celui-ci est obligé de s’exiler en Angleterre, et ne reviendra qu’en 1870.

A ce moment, le château n’existe plus, mais il décide de le reconstruire à l’identique.

Je ne connaissais pas trop ces dates, mais je suis étonnée qu’en 1870, alors que les communards se révoltent à Paris, avec des centaines de morts et de blessés, un château se construit à quelques kilomètres de là. Symbole de la richesse de certains et de la pauvreté d’autres. Pas grand-chose n’a changé aujourd’hui.

Le Duc d’Aumale, après avoir eu 8 enfants, décèdera sans aucun héritier. Ils sont tous morts en bas âge. Triste époque pour les enfants et les parents. C’est là que le destin des pauvres et des riches se rejoignent.

Superbe visite, magnificence de la France.

Il faut y passer une journée entière pour avoir le temps de tout voir.

Le Château bien sûr, la bibliothèque, les écuries, le musée du Cheval, le par et les expositions.

Actuellement celle de Albrecht Dûrer, artiste graveur du 16eme siècle, avec des centaines d’estampe.

Quelques photos comme d’habitude. Juste quelques unes car j’en ai fait 60…..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s